Stade-Dax, un an avant

Vendredi 29 août 2008
Stade-Dax, un an avant

 

Le Résumé :

Tournoi des VI Nations oblige, c'est une formation stadiste renouvelée qui accueille Dax le 16 mars 2008 pour le compte de la 14ème journée du Top 14.
Malgré les absences de Dusautoir et Servat, retenus pour Pays de Galles-France, les lignes avants toulousaines avaient fière allure au moment du coup d'envoi, dans la mesure où tous les joueurs du pack étaient internationaux.
A l'arrière, en revanche, les nombreuses absences avaient contraint le staff à aligner une composition pour le moins inédite. Ahotaeiloa et Mazières (une titularisation seulement dans leur carrière sous le maillot toulousain) débutaient, alors que Mermoz formait avec Kelleher une charnière qui avait bien fonctionné, une demi-heure durant, face à Brive quelques semaines plus tôt.
 

 
Dès la cinquième minute, sur un coup franc rapidement joué par Pelous, Mermoz prenait le trou et servait parfaitement Kunavore. Ce dernier, sans opposition, filait à l'essai.
Après quelques belles opportunités qui permettaient notamment à Kelleher et Donguy de se livrer à de jolis numéros, le score n'évoluait pas : il y avait de belles intentions, de l'envie, mais des maladresses qui empêchaient de creuser le score. Le tableau d'affichage restait ainsi bloqué à 5-0... jusqu'à la 26ème minute. Hiriart réalisait un petit numéro sur son aile et passait dans un trou de souris. L'ailier, déjà buteur au match aller, aplatissait en coin.

Le Stade n'allait pas tarder à réagir. Une énorme opportunité était gâchée après un superbe travail de Ahotaeiloa, dont la passe, à deux mètres de la ligne, échappait à Mazières. Mais dans la continuité, le jeu partait au large. Lamboley délivrait une merveille de passe sur un pas à Médard. Le décalage était fait, et ce dernier donnait à Sowerby, qui pouvait aplatir entre les poteaux en toute tranquillité. Toulouse menait 13-5 à la pause et avait su marquer au bon moment. 

La reprise ne pouvait pas mieux débuter pour les Toulousains. Dès la 45ème, Médard effaçait deux adversaires dans un périmètre pourtant limité et marquait. Son équipe prenait le large et l'ailier devenait meilleur buteur depuis le début de la saison, avec huit réalisations. Cette fois, le Stade était lancé. Sur le même côté où Médard s'était illustré quelques instants plus tôt, c'était au tour de Kelleher de réaliser un petit festival. Le Néo-Zélandais fixait le dernier défenseur et servait Bouilhou, qui marquait.


Déchaînés, les Rouge et Noir ne baissaient pas le rythme. Sur une pénal'touche parfaitement négociée, un maul se constituait et avançait irrésistiblement. Le pack s'effondrait dans l'en-but, pour un essai attribué à Basualdo mais plus que jamais collectif. Avec un score de 32 à 5, la victoire ne faisait plus guère de doutes, et il fallait maintenant s'attacher à conserver le bonus offensif.

A la 65ème minute, un Kelleher toujours aussi présent traversait la moitié du terrain en laissant sur place la moitié de l'équipe adverse. Une passe sautée trouvait Médard, lequel délivrait une offrande à Swanepoel, entré en jeu quelques secondes plus tôt. Le Sud-africain filait à l'en-but et l'affaire, plus que jamais, prenait bonne tournure.

La partie virait au feu d'artifice, puisque quatre minutes après, Médard y allait de son doublé, au prix d'un nouvel exploit personnel. Puis, bien servi par Mermoz à la réception d'une chandelle, Kelleher échappait à un plaquage et participait à la fête.

Les dix dernières minutes allaient être plus décousues alors que l'essentiel, on l'aura compris, était acquis depuis longtemps. Cela n'empêchait pas le jeune Nicolas Bézy de se jouer de plusieurs adversaires pour marquer son premier essai chez les professionnels.  On se quittait sur un score de 58 à 5 : une victoire, le bonus et pas de blessures sérieuses à déplorer. L'après-midi avait été belle du côté d'Ernest Wallon.

 

La feuille de match :

A Toulouse (Ernest Wallon) - Stade Toulousain bat Dax 58 à 5 (mi-temps :  13-5)
Temps frais; belle pelouse; 14.000 spectateurts environ; arbitrage de M. Gastou (Languedoc)
Pour le Stade Toulousain : 9 essais de Kunavore (5), Sowerby (40), Médard (45, 69), Bouilhou (49), Basualdo (56), Swanepoel (67), Kelleher (71), Bézy (79); 1 pénalité de Kunavore (31); 5 transformations de Kunavore (49, 56) et Swanepoel (69, 71, 79).
Pour Dax : 1 essai de Hiriart (27).
Stade Toulousain : Médard; Mazières (puis Swanepoel, 64), Kunavore (puis Bézy, 67), Ahotaeiloa, Donguy; (o) Mermoz, (m) Kelleher; Lamboley (puis Nyanga, 52), Sowerby (puis Maka, 70), Bouilhou (cap); Albacete, Pelous (puis Ledevedec, 67); Hasan (puis Clément, 59), Basualdo (puis Lacombe, 59), Human.
Dax : Diaz; Agulla, Bell, Roque, Hiriart; (o) Hore, (m) Pezet; Deniau, T. Lièvremont, Caillet; Berek (cap), Sierra; Decamps, Bonnet, Rameau.
Carton jaune : Caillet (30)

Les photos :