Les quarts la loupe

Vendredi 10 avril 2009
Les quarts  la loupe

Cardiff-Stade Toulousain (Samedi à 16h30, sur France2)

Cardiff, classé numéro un à l'issue des six rencontres de poule, a réalisé un authentique exploit en remportant toutes ses rencontres. Les Blues évolueront en quart de finale pour la sixième fois, et n'ont réussi à passer l'obstacle qu'en 1997, en battant Bath. Depuis, les Gallois ont à chaque fois été éliminés, dont la saison passée, justement devant le Stade Toulousain. Mais, et cela n'aura échappé à personne, cette rencontre avait eu lieu au Stadium. Si les coéquipiers de Gareth Thomas sortent d'une défaite à Edimbourg (3-16), celle-ci a été concédée avec une équipe largement remaniée. Auparavant, ils restaient sur une dynamique de cinq victoires d'affilée.
Toulouse, deuxième de son groupe derrière Bath, jouera au Millennium son dixième quart de finale. Le bilan est nettement positif, puisque les Rouge et Noir se sont qualifiés à sept reprises. Ce sera la troisième fois qu'ils évolueront à l'extérieur à ce niveau de l'épreuve, et s'ils étaient passés à Dax (26-18 en 1997), ils avaient chuté sur le terrain de l'Ulster (13-15 en 1999).


Leicester
-Bath (Samedi à 19 heures, sur Canal+ Sport)

Leicester, vainqueur de la poule 3 où ils ont notamment écarté Perpignan, jouera samedi son neuvième quart de finale européen. Les Tigres n'ont certainement pas oublié qu'en 2006, ils avaient réussi à obtenir un quart à domicile, précisément face à Bath. Mais c'était bien ce dernier qui avait créé la sensation en s'imposant chez son rival. Leicester, qui n'a perdu qu'un seul de ses sept derniers matchs, partira néanmoins favori de cette rencontre.
Bath, lui, est sorti en tête de la poule 5, devant le Stade Toulousain. Les Anglais participeront à leur cinquième quart de finale et présentent pour le moment un bilan équilibré de deux défaites et deux qualifications. Depuis plusieurs semaines, le club semble branché sur courant alternatif et alterne succès et revers, pour un total de quatre défaites sur les sept dernières rencontres.

Munster-Ospreys (Dimanche à 14 heures, sur Canal+ Sport)

Le  Munster jouera dimanche son onzième quart de finale consécutif en H Cup, ce qui constitue un record. La province irlandaise n'a échoué que trois fois à ce stade de la compétition, et c'était à chaque fois à l'extérieur. Lors de la première phase, les Irlandais ont terminé nettement en tête de leur groupe, devant Sale, avec une seule défaite au compteur. Champions d'Europe en titre, les "Munstermen" seront largement favoris de cette partie, d'autant qu'ils restent sur sept succès consécutifs, toutes compétitions confondues.
Neath/Swansea a réalisé un beau parcours en poule, terminant deuxième à un petit point de Leicester. Les Gallois participeront à leur deuxième quart de finale, le premier remontant à la saison passée, quand ils avaient été battus sur la pelouse des Saracens (10-19). A noter que les deux équipes se sont déjà affrontées à deux reprises en H Cup, et les Ospreys ont été défaits à chaque fois.

Harlequins-Leinster (Dimanche à 16h30, sur Canal+ Sport)

C'est la première confrontation entre les deux clubs en Coupe d'Europe. Les Harlequins ont créé une petite sensation en terminant à la première place de la poule 4, devant le Stade français. Mais depuis, les "Quins", deuxièmes de leur championnat à un point du leader Leicester, ont prouvé que leur qualification ne devait rien à personne. Les Anglais joueront leur troisième quart de finale, et n'ont jamais réussi à se qualifier pour les demies. Mais ce sera la première fois qu'ils évolueront à domicile.
Le Leinster a frappé un grand coup dans le groupe 2 en terminant à la première place, damant le pion aux London Wasps. Ce sera le cinquième quart de finale pour la province, qui présente un bilan de deux victoires pour deux échecs. Mais en 2006, les Irlandais s'étaient qualifiés à l'extérieur, sur le terrain du Stade Toulousain (41-35). Les coéquipiers de Brian O'Driscoll traversent en ce moment une période assez faste et sont sur une belle série de cinq victoires consécutives.