Les enjeux de la 25ème journée

Jeudi 7 mai 2009
Les enjeux de la 25ème journée

  

Dax-Toulon (Vendredi à 20h30)

On pensait Dax quasiment condamné il y a quinze jours, mais depuis, les Landais se sont imposés à Montauban, avant de confirmer par un succès étriqué mais précieux devant le voisin Mont de Marsan. Du coup, l'USD n'est plus qu'à cinq points de son adversaire du jour, qu'il pourrait rejoindre en cas de victoire bonifiée. Au match aller, Dax avait d'ailleurs créé une sacrée sensation en s'imposant à Mayol (6-13).
Toulon, donc, n'est toujours pas sauvé, malgré une victoire sur Toulouse et un point de bonus défensif arraché à Biarritz lors des deux dernières journées. Avec une seule victoire à l'extérieur jusqu'ici en Top 14, le RCT est la deuxième équipe la moins performante du championnat en déplacement, derrière Mont de Marsan.


Bourgoin-Castres  (Samedi à 14h30)

Bourgoin n'a pris qu'un point en deux matchs et a vu revenir Dax sur ses talons. Le CSBJ a toutefois l'inestimable avantage de recevoir deux fois lors des deux dernières journées, alors que Dax, après avoir accueilli Toulon ce week-end, ira à Clermont. Autant dire qu'un succès samedi devant le CO serait quasiment synonyme de maintien pour les Isérois, qui ne présentent pas, toutefois, des stats très reluisantes sur leurs terres (six victoires pour cinq défaites).
Castres  a laissé passer l'occasion d'assurer son maintien lors de la dernière journée, en s'inclinant à domicile face au Stade français (16-21). Si l'avance du CO sur Dax est assez confortable (6 points), il doit néanmoins se méfier d'un calendrier peu évident, puisque c'est Perpignan qui ira à Pierre Antoine pour la dernière journée.

Perpignan
-Montauban (Samedi à 14h30)

Les deux équipes n'ont plus rien à jouer dans cette première phase. Perpignan, leader et déjà qualifié pour les demi-finales, effectue son dernier match à Aimé Giral et voudra conclure en beauté devant son public, qu'il n'a pas souvent déçu cette saison (une seule défaite, concédée en début d'exercice face au Stade français).
Montauban, lui, est dans le ventre mou du Top 14 et n'a plus rien à craindre. La sixième place, (peut-être) synonyme de qualification européenne, n'est pas hors de portée (8 points), mais le calendrier, qui verra le club aller à Biarritz lors de la dernière journée, semble constituer un obstacle insurmontable.

Clermont-Mont de Marsan (Samedi à 14h30)

Clermont, déjà qualifié pour les demi-finales, voudra briller pour ce qui constitue son avant-dernier match de la saison à domicile. En face, Mont de Marsan est officiellement relégué. Les Landais, qui sont les moins performants du championnat à l'extérieur (0 victoire et trois malheureux points glanés loin de leur base) auraient évidemment pu trouver terrain plus propice pour tenter de ramener, enfin, un succès en déplacement. Car en face, l'ASM, à l'exception d'un accident contre Montauban, s'est toujours imposé au Michelin.

Brive-Montpellier (Samedi à 14h30)

Brive, septième, n'est qu'à un point des places européennes. Avant un déplacement à Bourgoin lors de la dernière journée, le club a tout intérêt à faire le plein pour sa dernière apparition à Amédée Domenech. Un objectif réalisable face à une équipe de Montpellier qui ne joue plus rien cette saison. Mais le CAB, qui n'a plus gagné depuis trois journées, reste de surcroît sur une écrasante défaite à domicile, concédée devant le Stade Toulousain.

Bayonne-Stade Toulousain (Samedi à 16h30)

Journée après journée, Bayonne s'accroche à la sixième place, (potentiellement) qualificative pour l'Europe. Le calendrier a d'ailleurs prévu une fin de saison en fanfare pour les Basques, qui, après Toulouse, accueilleront le Stade français à Jean Dauger. Une double montagne, que les Ciel et Blanc peuvent affronter en se reposant sur des stats à domicile convaincantes (9 victoires, 1 nul, 1 défaite).
Pour les Toulousains, d'ores et déjà assurés de figurer dans le dernier carré, le match servira avant tout de test grandeur nature avant les demi-finales. Globalement, les hommes de Novès sont assez à l'aise en terre bayonnaise, où ils se sont imposés quatre fois lors de leurs cinq dernières prestations.

Stade français-Biarritz (Samedi à 20h35)

Après sa défaite à domicile devant Clermont, le Stade français a redressé la barre en s'imposant deux fois coup sur coup, devant Montpellier et à Castres. Les Franciliens bouclent ce week-end leur saison à domicile, où ils affichent un bilan bien moins reluisant que d'ordinaire, avec un nul et deux défaites concédés. Mais ces contre-performances ont toutes été réalisées au stade de France, alors qu'à Jean Bouin, les coéquipiers de David Auradou ont réalisé un sans-faute. Déjà assurés de figurer dans le dernier carré, c'est en tout cas sans pression que les Parisiens aborderont cette dernière sortie à domicile.
Biarritz, en revanche, ne se déplace pas en touriste, alors qu'il est en passe de réussir un pari qui semblait insensé il y a quelques mois. Le BO a en tout cas relevé la tête de façon spectaculaire, au point d'occuper aujourd'hui la cinquième place. Globalement, les Basques ont manqué leur saison à l'extérieur (3 victoires pour 9 revers), mais restent sur un succès à Bayonne lors de leur dernier déplacement.