Entretien avec J-B Elissalde

Lundi 23 février 2009
Entretien avec J-B Elissalde

 

Jean-Baptiste, quels sont tes sentiments après cette victoire sur Clermont ?

Cela a été un match compliqué, mais évidemment, on s'y attendait. Généralement, les matchs face à l'ASM sont serrés. Mais en première mi-temps, on se procure deux belles occasions d'essai, ce qui nous aurait permis de marquer notre territoire si nous étions allés au bout. On ne le fait pas, mais avec une mêlée comme celle qui a été la nôtre aujourd'hui, il était difficile de faire moins bien.
Dans l'ensemble, je pense que l'on a fait un bon match, même si nous avons été beaucoup trop pénalisés sur nos ballons, notamment quand nous les avons un peu trop rapidement envoyés vers les extérieurs, sans passer par les axes. Mais dans l'ensemble, c'est pas trop mal.
Beaucoup de joueurs sont fatigués, car depuis quelques semaines, nous travaillons beaucoup le physique. Mais malgré tout, on est satisfaits d'avoir fait un match de plutôt haut niveau.

Le Stade s'est montré particulièrement solide sur les bases ?

Oui, et c'est surtout le cas de notre mêlée. Il faut féliciter les huit joueurs qui ont commencé, et ceux qui sont entrés en cours de match. Si cette phase de jeu a été inventée, c'est pour qu'il y ait un duel, et il ne fait pas de doute que nous l'avons gagné. Un grand coup de chapeau à notre pack, en espérant qu'il pourra rééditer ce genre de performances.
On a été conquérants sur les ballons gagnés en touches et en mêlées, c'est ce qui nous a permis de développer des temps forts. Malheureusement, on n'a pas toujours su faire le dernier geste. Mais on a pris beaucoup de plaisir à disputer cette rencontre que l'on peut qualifier de haut niveau.
La défense a aussi été solide. On ne prend qu'un essai, sur un ballon que l'on vole pourtant en touche mais qui finit par nous échapper en raison d'un rebond défavorable. Mais le point négatif, je le répète, reste l'indiscipline.

Vous avez eu peur d'un retour clermontois en fin de partie ?

Oui, c'est vrai que Clermont revient finalement à sept points, ce qui aurait pu leur permettre d'arracher un match nul. Mais cela n'aurait pas changé grand chose. Ce que l'on voulait avant tout, c'était courir, car si on bosse beaucoup physiquement, cela ne remplace pas les matchs. C'est une bonne chose d'avoir réussi à battre Clermont ici, après la défaite de l'an dernier.
Un match comme cela resserra les liens et on a montré beaucoup d'affection et un clin d'oeil chaleureux à la mêlée et à Vincent Clerc, qui a chassé un mauvais souvenir de l'an passé.

Ces quatre points vous permettent en tout cas de reprendre la première place, abandonnée à Paris durant 48 heures ?

Un peu comme quand on nous parlait de notre série de matchs sans défaite, c'est quelque chose auquel on prête assez peu d'intention. On se concentre nous, en sachant que des semaines très difficiles nous attendent, avec des absents qui vont affaiblir l'effectif. On essaiera de gérer cela au mieux, et on verra bien ce que cela donne dès samedi.