Compte rendu

Match Ospreys / Stade Toulousain

Les Toulousains se sont inclinés sur la pelouse des Ospreys (17-6, sans bonus défensif), concédant ainsi leur première défaite en H Cup et chutant à la deuxième place de la poule.

A Swansea (Liberty Stadium) - Ospreys bat Stade Toulousain 17 à 6  (mi-temps : 9-6 )
Temps frais ; belle pelouse ; Arbitrage de M. Clancy (Irl).

Pour le Stade Toulousain : 1 pénalité de Doussain (28), 1 drop de Doussain (40)
Pour les Ospreys : 1 essais de Walker (62) ; 3 pénalité de Biggar (3), (33), (60) ; 1 drop de Biggar (21)

Cartons Jaunes : Stade Toulousain : Albacete (25), Bouilhou (60) ; Ospreys : Jones (65)

Stade Toulousain : Médard - Clerc, David (puis Jauzion), Fickou, Huget - (o) Doussain, (m) Burgess - Dusautoir (puis Nyanga, 49), Picamoles, Bouilhou   (cap.) (puis Lamboley 69) - Albacete, Maestri - Johnston, Botha (puis Tolofua 49), Kakovin (puis Poux, 49).
Ospreys : Fussell - R. Jones, Bishop, Ashley Beck, Walker - (o) Biggar, (o) Fotuali'i - Tipuric, Bearman, R. Jones - King, Gough - Johnstone, Hibbard, Bevington

Le Stade s'est incliné 17-6 face aux Ospreys à Swansea. Les Champions de France ont ainsi perdu leur première place au classement au profit de Leicester, vainqueur à Trévise. Il faudra donc faire un sans faute dans les deux journées à suivre pour espérer accrocher la qualification.

 

Une première période difficile

Les Gallois ouvraient le score dès la troisième minute avec une pénalité de Dan Biggar. Les premières minutes de la rencontre tournaient à l'avantage des Ospreys qui, ballon en main, occupaient le camp toulousain. Ils pénétraient quelques fois dans les 22m des Rouge et Noir mais la défense stadiste résistait bien et assénait de gros placage à ses adversaires.

La première véritable attaque stadiste intervenait à la 18ème minute. Les Rouge et Noir construisaient autour des rucks et campaient dans les 22m adverses. Mais l'action se soldait par une interception et un dégagement au pied des adversaires qui renvoyait les Rouge et Noir dans leur camp.

Les Gallois avaient la main sur le ballon et manquaient de peu l'occasion de mettre un essai après une belle combinaison en touche, à 5m de l'en-but. Finalement, Dan Biggar concrétisait l'action avec un drop, les Ospreys menaient (6-0).

Le Stade semblait se réorganiser lors d'une attaque à la 25ème minute. Les Toulousains formaient un groupé pénétrant qui leur permettait d'entrer dans les 22m des Ospreys. Mais l'action fut stoppée par l'arbitre de touche qui signalait une faute de Patricio Albacete. Ce dernier écopait d'un carton jaune pour avoir laissé trainer un pied sur un joueur adverse.

Les Rouge et Noir étaient dominés mais on sentait les prémices d'une révolte lorsqu'ils récupéraient le ballon et avançaient dans le camp des Ospreys. M.Clancy accordait une pénalité en faveur du Stade et Jean-Marc Doussain en profitait pour débloquer le compteur de son équipe (6-3).

Mais, par la suite, les Gallois mettaient de nouveau la main sur la balle et s'approchaient dangereusement de l'en-but stadiste. La défense toulousaine restait solide et les Ospreys concrétisèrent l'action grâce à un drop de Biggar (9-3). A la fin de la première période, les Toulousains regagnaient la balle et c'était au tour de Doussain de marquer un drop et de ramener son équipe à 9-6. Tous les espoirs étaient encore permis.

L'héroïque sauvetage de Fickou n'a pas suffi

Les premières minutes de la seconde période sonnaient la révolte des Toulousains qui attaquaient dans le camp adverse. Mais l'action se soldait finalement par un en-avant. Le Stade semblait retrouver son jeu à l'image d'un coup de pied à suivre de Doussain pour Fickou. Celui-ci était finalement pris.

Les attaques toulousaines fusaient, les Rouge et Noir avaient la main sur le ballon. Ils étaient récompensés à la 55ème en obtenant une pénalité face aux poteaux. Mais le ballon touchait le poteaux et le score en restait à 9-6.

Les Ospreys remettaient la main sur la balle à partir de l'heure de jeu et faisait souffrir la défense stadiste. Ils concrétisaient d'abord par une pénalité de Biggar pour un placage haut de Bouilhou (celui-ci écopait d'ailleurs d'un carton jaune). Puis, à la 62ème, les Toulousains en infériorité numérique concédaient un essai à Walker qui parvenait à perforer la défense stadiste.

Les Ospreys étaient dans un temps fort; A la 65ème, ils étaient près de marquer de nouveau. Les centres gallois filaient à l'essai mais Gaël Fickou, héroique, reprenait le joueur dans l'en-but, le retournait et l'empêchait de marquer.

Une période de turn-over sans réelle occasion suivait. Jusqu'à ce qu'à la 75ème, alors qu'ils campaient dans les 22m des Gallois, les Stadistes obtenaient une touche. Elle était bien captée par Millo-Chluski. Les Toulousains formaient un maul qui pénétrait dans l'en-but adverse. Mais, bien qu'il mette un carton jaune à Adam Jones pour l'avoir effondré, M.Clancy n'accordait pas l'essai aux Rouge et Noir. La mêlée à suivre ne profitait pas au Stade.

Les Toulousains jettaient leurs dernières forces dans la bataille mais ne parvenaient pas à marquer. Le match se terminait sur une mauvaise passe qui finissait en touche et le Stade s'inclinait 17-6.